Enumclaw

 

Depuis que Sub Pop Records a sorti l’album Hit It or Quit It de Girl Trouble il y a presque 35 ans, jamais un groupe de Tacoma n’a bénéficié d’un soutien aussi large et sans équivoque. Les premiers singles d’Enumclaw, « Fast N All » et « Free Drop Billy », ont suscité un tourbillon d’éloges à couper le souffle de la part des fans et de publications de choix comme Pitchfork et The Fader, avant même qu’ils n’aient joué une seule note devant un public.

Enumclaw s’est formé en 2019 et a donné son premier concert en pleine pandémie, dans la magnifique arrière-cour du Lincoln District d’une boutique vintage/espace communautaire qui, selon la rumeur, est maintenant un Airbnb. Leur son était adorablement désordonné, un rock indé qui ne demandait qu’à être glissée dans les playlists « Si vous aimez : Pavement », même si le groupe cite Drake comme influence formatrice. Depuis, ils sont devenus de véritables guerriers de la route, et sillonner les États-Unis les a renforcés. Après avoir donné des concerts pendant à peine un an, ils sont déjà prêts pour les grandes salles.

Save the Baby, le premier album d’Enumclaw au son massif, est un coup d’éclat ; une collection de chansons simples mais affirmatives et profondément personnelles sur l’importance de poursuivre ses rêves. Aramis Johnson chante qu’il a grandi sans père et qu’il a dû regarder sa mère dormir sur un canapé, alors bien sûr, son ambition en tant qu’artiste est de faire partie d’un des plus grands groupes du monde. « Le meilleur groupe depuis Oasis », comme le dit leur première devise.

Il y a de l’huile de coude de la classe ouvrière qui coule dans les engrenages de ces airs de rock indépendant populiste et planant (garnis de juste assez de bizarrerie). Produit par Gabe Wax et enregistré à l’ALMA de Tacoma, Johnson, le guitariste Nathan Cornell, le bassiste Eli Edwards et le batteur Ladaniel Gipson jouent avec la dynamique tout en portant leur écriture à la stratosphère. Les expériences personnelles de Johnson influencent fortement Save the Baby, intitulé ainsi essentiellement parce qu’il préserve à tout prix les rêves qu’il nourrit depuis qu’il est enfant pour laisser une trace dans ce monde.

Concerts

 

A VENIR

17.05.2023 – Paris, Supersonic 

 

Infos

 

STYLE : Indie rock

VILLE : Tacoma, Washington, US

SI VOUS AIMEZ : Pavement, Oasis, Kiwi Jr

LABELS : Luminelle Recordings

BOOKER : Jean-Louis Schell

 

« La bande de copains s’impose comme l’un des groupes les plus excitants d’Amérique avec une facilité déconcertante »

NME